Les trésors de la librairie !

  • Aux Belles Lettres, le cru 2021 est essentiel, donc poétique. Dans notre format semi-poche emblématique (12,5 x 19 cm), dix recueils de vers à la parure végétale et au charme anglosaxon sont parus au fil des saisons. Ils mettent en regard une traduction choisie pour sa qualité littéraire avec des illustrations variées : photographies, dessins, reproductions de tableaux.

    Dans la série Poésie Magique, demandez par ordre d'apparition : l'adulte nouveau-né, aux chants divinement gravés ; le jeune romantique à l'épitaphe romaine ; la femme-tableau au verbe haut ; la fratrie géniale aux jeux souterrains ; l'amoureux transi, aux lettres imbibées de gin ou de bière ; l'anglaise impénitente, en goguette dans le Paris d'après-guerre ; le soldat de papier aux envolées lyriques ; l'ardente collectionneuse, de beauté entêtée ; le vieux fou aux fugues enfantines ; la mort au cours cristallin, qui fait chanter les pierres et vibrer les chagrins.

    Ces joyeux drilles forment un cercle un peu particulier - d'aucuns diraient disparu - qui rassemble dix poètes anglo-saxons versés dans le culte de l'éphémère et la contemplation de l'éternel. Citons pêle-mêle William Blake, John Keats, Christina Rossetti, Charlotte, Emily, Anne et Branwell Brontë, Dylan Thomas, Hope Mirrlees, Walt Whitman, Emily Dickinson, John Clare et Edgar Lee Masters.


    « Le monde entier est un théâtre : hommes et femmes y sont de simples acteurs, ils ont leurs entrées puis leurs sorties. Un homme au cours de sa vie endosse plusieurs rôles et sa comédie se joue sur sept âges.
    Premier âge : le nouveau-né, pleurnichant et vomissant dans les bras de sa nourrice.
    Deuxième âge : l'écolier geignard, avec son cartable et son visage propre du matin, rampant à contrecoeur comme un escargot jusqu'à l'école.
    Troisième âge : l'amoureux, soupirant telle une chaudière et composant une ritournelle pitoyable en hommage aux sourcils de son amante.
    Quatrième âge : le soldat, farci de jurons bizarres, poilu comme une bête, fier, brutal et soupe au lait, cherchant la réputation aussi soudaine qu'évanescente jusque dans la gueule des canons.
    Cinquième âge : le juge, avec une belle bedaine ronde, fourrée de bons chapons, oeil grave et barbe en pointe,achalandé de sages maximes et de clichés du jour : ainsi il joue son rôle.
    Sixième âge : il passe à la culotte décharnée et aux pantoufles du vieux fou, lunettes au nez, bourse au côté, les hauts-de-chausses de sa jeunesse bien conservés, mais bien trop larges pour des jambes atrophiées, sa grosse voix d'homme, retournant au timbre châtré de l'enfance, a le son de la flûte.
    Septième âge : la dernière scène, qui met fin à ce récit étrange et tumultueux, est la seconde enfance et le simple oubli, sans dents, sans yeux, sans goût, sans rien. »

  • Chanel N°5

    Pauline Dreyfus

    • La martiniere
    • 2 Décembre 2021

    Le N° 5 - dont Marilyn Monroe a fait la promotion de manière spectaculaire - continue à fasciner ses millions d'adeptes dans le monde entier. Créé en 1921 par Gabrielle Chanel, il est l'un des premiers parfums élaboré à partir de composants synthétiques. Visionnaire de la mode, Gabrielle Chanel voulait offrir à la femme moderne un parfum inédit, présenté dans une bouteille en verre minimaliste, qui allait elle aussi devenir iconique.

    L'ouvrage se compose de deux volumes : le premier est consacré aux débuts du N° 5, de 1921 à 1945 ; le second au rayonnement exceptionnel du N° 5 devenu un véritable phénomène mondial, de 1945 à nos jours. L'ouvrage raconte l'évolution du parfum, de sa composition, de sa fabrication et de sa commercialisation, donnant un accès sans précédent aux archives Chanel et la parole à ceux qui sont, aujourd'hui, chargés de perpétuer cette fragrance.

  • Le codex Borbonicus

    , ,

    • Citadelles & mazenod
    • 10 Novembre 2021

    Parmi les quelques codex de tradition azte`que retrouve´s, le Codex Borbonicus compte parmi les plus pre´cieux. Te´moignage essentiel de la civilisation du Mexique ancien, il a e´te´ acquis par l'Assemble´e nationale en 1826, d'ou` son nom de Borbonicus - en re´fe´rence au palais Bourbon ou` il est de´sormais conserve´.

    Date´ du de´but du XVIe sie`cle, il pre´sente les trois grands cycles temporels du calendrier azte`que : Le tonalpohualli, « le compte des jours-destins » et ses 260 jours ; le xiuhpohualli et le xiuhmolpilli, correspondant au sie`cle mexicain.

    E´crit par les plus grands spe´cialistes de la culture me´soame´ricaine sous la direction de Sylvie Peperstraete et Jose´ Contel, le livre de commentaires illustre´ accompagnant notre fac- simile´ offre les cle´s de compre´hension de cet extraordinaire chef-d'oeuvre.

    SPÉCIFICATIONS :
    Une e´dition limite´e et nume´rote´e de 999 exemplaires Le fac-simile´ : 39,5 × 38,5 cm / Un livre accorde´on de 36 volets / Papier Arena Rough Natural 250 g / Sous couverture toile´e avec vignette illustre´e et marquage Le livre de commentaires : 28,6 × 28,3 cm / 256 pages / Papier Magno Natural 150 g / 230 illustrations cou- leur / Relie´ en toile avec vignette illustre´e et marquage.

    L'ensemble sous coffret toile´ illustre´.
    Une cre´ation originale en partenariat avec l'Assemble´e nationale.

  • Vies des artistes

    Giorgio Vasari

    • Citadelles & mazenod
    • 24 Mars 2010

    Peintre, architecte et historien italien, Giorgio Vasari (1511-1514) est considéré comme le fondateur de l'histoire de l'art. Dans les Vies - Le Vite de' piu eccellenti pittori, scultori e architettori -, il dresse magistralement un portrait du contexte culturel et artistique de la Renaissance italienne. Il associe, pour chaque artiste, le récit de la vie avec le catalogue des oeuvres, mais, pour la première fois, l'ensemble est conçu dans une réflexion globale sur le ressort des trois arts (peinture sculpture et architecture), sur le sens de leur histoire du XIIIe au XVIe siècle. Vasari s'est consacré à un véritable travail d'historien, parcourant toute l'Italie et fréquentant les ateliers pour recueillir des témoignages de première main. L'ouvrage, paru une première fois en 1550, est réédité en 1568 à Florence et comprend au final 164 biographies. Le rôle des artistes italiens dans l'histoire de l'art européen est mis en valeur avec une autorité qui marquera longtemps l'historiographie.

    Dans ce livre sont illustrées trente-cinq Vies, les plus célèbres, de Vasari. De Cimabue à Titien, en passant par Léonard de Vinci, Raphaël et Michel-Ange, revisitons le panthéon des maîtres de la Renaissance à l'aune de ce grand texte classique.

    D'après la traduction de Léopold Leclanché (1839-1842).


    POINTS FORTS - un monument de la littérature artistique pour la première fois superbement illustrée - une anthologie représentative qui regroupe à la fois peintres, sculpteurs et architectes - du XIIIe au XVIe siècle, une histoire de la Renaissance artistique italienne à travers ses chefs-d'oeuvre - un texte étonnant, un récit enlevé et vivant ponctué d'anecdotes qui nous entraîne dans l'intimité des artistes et se lit comme un roman

  • Londres

    Florence Bourgne

    • Citadelles & mazenod
    • 11 Avril 2018

    Londres est une ville-monde qui sait brouiller les pistes. Toutà la fois classique et high-tech, conformiste et irrévérencieuse,verte et trépidante, cosmopolite et so british, familière et surprenante.Illustrer une capitale par le texte et par l'image n'estévidemment pas un exercice nouveau. Depuis des siècles, lesLondoniens ont produit des représentations de leur ville. De laRenaissance au xviiie siècle, des images et des textes ont traduità la fois l'émerveillement et les angoisses des habitants devantelle. L'image imposée, paradoxalement, peut finir par empêcherde voir. C'est pourquoi les auteurs ont choisi d'illustrersurtout des édifices et des oeuvres moins en vue, qui pourrontinciter le visiteur à traverser le miroir.  SOMMAIRELondres médiéval Aux origines * Westminster, Southwark etla City * La ville aux cent paroisses... * Les rois bâtisseurs *Une capitale cosmopolite et culturelleL'affirmation d'une capitale Le cadre urbain au début duxvie siècle * La cour des premiers Tudors * Un âge d'orélisabéthain ? * De Jacques Ier à la république de Cromwell *La Restauration et les derniers StuartsCommerce et création Les espaces du commerce * Unurbanisme pragmatique * Artistes et clients * Variations surle clacissisme architectural * L'esthétique du divertissementLe splendide isolement artistique d'une ville-monde Lerenouveau gothique * L'architecture du fer et l'ingénierievictorienne * De la « confrérie » préraphaélite au mouvementdes Arts & Crafts * Le développement des musées publics* De la peur des miasmes à la banlieue verte * Culture demasse et modernité artistique * Une capitale impériale ?Du modernisme au postmodernisme British déco etmodernisme héroïque * Brutalisme, pop art et swingingLondon * High-Tech et postmodernism * Vers le Brexit  POINTS FORTSUne campagne photographique unique et inéditeUne luxueuse monographie invitant à parcourir une villemondeaux mille facettesUne approche historique et esthétique du xie siècle à nosjours

  • Berlin

    Godehard Janzing

    • Citadelles & mazenod
    • 18 Novembre 2015

    Berlin s'est imposé comme une capitale culturelle et artistique de premier plan en Europe. Chaque année, elle attire dix millions de visiteurs en ses murs qui abritent plus de 150 musées, quelque 140 bibliothèques et près de 60 théâtres... Les créateurs y affluent du monde entier, la transformant en un creuset de création rappelant le New York des années 1980. En perpétuel réaménagement ou reconstruction, elle doit sa vitalité à une histoire aussi mouvementée que singulière.
    Fondée au XIIe siècle, la ville a été successivement capitale du Royaume de Prusse (1701-1871), de l'Empire allemand (1871-1918), de la République de Weimar (1919-1933) et du Troisième Reich (1933-1945), puis scindée en deux secteurs durant la Guerre froide, avant de retrouver son unité après la chute du Mur en 1989. Son patrimoine architectural et urbain reflète ces pages d'histoire, glorieuses ou sombres, ce destin qui a donné à la cité son visage contemporain, cosmopolite et dynamique.
    Cette luxueuse monographie illustrée de 500 reproductions vous invite à parcourir cette ville d'art et d'histoire fascinante. De la porte de Brandebourg au château de Charlottenburg, en passant par le quartier Saint Nicolas, l'Île des musées, la Potsdamer Platz, la Karl-Marx Allee, le Reichstag, sans oublier les nombreux jardins et les vestiges du Mur, l'historien de l'art berlinois Godehard Janzing nous dévoile cette cité-monde sous toutes ces facettes.

  • Les mille et une nuits

    Margaret Sironval

    • Citadelles & mazenod
    • 2 Octobre 2019

    Lire Les Mille et Une Nuits, c'est pénétrer un Orient enchanté. C'est passer la porte du plus merveilleux palais qu'ait jamais édifié l'imagination des hommes.
    La princesse Shéhérazade -condamnée à raconter de palpitantes histoires à son époux, le roi Schahriar, pour qu'il lui épargne la vie- nous livre les récits d'amours impossibles où se côtoient fripons malintentionnés et califes irascibles mais aussi ceux de voyages extraordinaires aux confins des mers et dans les profondeurs sous-marines ; sans oublier les mythiques génies, bienfaisants ou maléfiques, qui font et défont la fortune de ceux qui les croisent, les créatures fabuleuses qui parsèment la narration de leur magie salvatrice ou de leur folie meurtrière ...
    Un fabuleux voyage dans l'espace et dans le temps non dénué de morale et de philosophie.
    Conçues du VIIe siècle au XVIIIe siècle, enrichies au fil de la tradition orale, Les Mille et Une Nuits trouvent leur forme actuelle au siècle des Lumières avec leur premier traducteur en langue occidentale, Antoine Galland (1646-1715) ; puis Joseph-Charles Mardrus (1868-1949) en livre une nouvelle version qui fera l'objet des louanges des écrivains de la Belle Époque et ravivera le mythe des Mille et Une Nuits.

  • Au coeur du Mahabharata, la grande épopée indienne composée vraisemblablement autour du IIe siècle avant notre ère, la Bhagavadgita est le texte sacré de l'hindouisme. Composée de 18 chants, elle se déploie dans un dialogue animé entre le valeureux guerrier Arjuna et le dieu Krishna. À la veille d'une gigantesque bataille fratricide opposant le clan des Pandava à celui des Kaurava, Arjuna confie à Krishna qu'il se sent défaillir à l'idée de combattre ses rivaux et parents. Krishna le « Bienheureux » va guider Arjuna par l'enseignement des valeurs du renoncement et de l'ascèse qui bouleverseront sa vie.

  • écrire la mer ; de l'Antiquité à nos jours

    Daniel Bergez

    • Citadelles & mazenod
    • 3 Juin 2020

    "La mer est ton miroir", écrivait Baudelaire dans l'un des poèmes les plus connus des Fleurs du mal. De l'Antiquité jusqu'à nos jours, la mer a passionné les hommes et inspiré les plus grands artistes et écrivains. Elle offre le mystère d'une profondeur abyssale et d'une surface apparemment infinie, où se déploient les magnifiques ou terrifiants spectacles de la nature. Elle ryhtme aussi l'existence des gens de mer, capitaines ou marins, corsaires ou pêcheurs, passagers enthousiastes ou méditatifs, tous pris par l'ivresse du départ. La mer est un espace d'explorations et d'aventures, riche d'un imaginaire inépuisable qui n'a cessé de susciter les oeuvres les plus admirables.
    Principe de vie et de mort, origine du monde liée à la naissance de Vénus ou puissance terrifiante placée sous le pouvoir de Neptune, la mer est un espace d'explorations et d'aventures, riche d'un imaginaire inépuisable qui n'a cessé de susciter les oeuvres les plus admirables. 

  • Composés à la fin du XIIe siècle, Yvain et Lancelot sont les deux oeuvres emblématiques de Chrétien de Troyes. Au fil d'aventures inspirées de la légende arthurienne, les héros de la Table Ronde doivent maintenir le délicat équilibre entre amour courtois et prouesses chevaleresques.

    Les peintres préraphaélites, notamment Dante Gabriel Rossetti, Edward Burne-Jones ou William Morris, réalisent à la fin du XIXe siècle des oeuvres dont l'intensité, l'émotion et la grâce illustrent admirablement les scènes intimes et épiques des romans de Chrétien de Troyes.

  • Après Dante et Boccace, Pétrarque rejoint la Collection Diane de Selliers !
    Première star internationale de la littérature, érudit voyageur et père de l'humanisme, Pétrarque (1304-1374) est surtout le premier poète de l'intime. Son influence sur la poésie européenne est immense.

    Les Triomphes forment un long poème allégorique d'inspiration antique, dans lequel Pétrarque chante son amour pour Laure et la douleur d'aimer tout en convoquant de nombreuses figures historiques, mythologiques et religieuses. Cette édition bilingue français-italien reproduit la traduction inédite, vivante et poétique de Jean-Yves Masson.

    Le vitrail comme vous ne l'avez jamais vu : les 130 illustrations, éclatantes, ont été traitées de façon résolument moderne et graphique, avec de nombreux recadrages de détails. L'ensemble témoigne de la vivacité et de la singularité du patrimoine français du XVIe siècle. 95% des oeuvres reproduites ont fait l'objet d'une campagne photographique spécifique, réalisée grâce à une technologie de pointe utilisant notamment des drones. Le département de l'Aube abrite de très nombreux vitraux, dont la baie d'Ervy-le-Châtel, unique vitrail au monde illustrant Les Triomphes de Pétrarque et dont la restauration vient d'être achevée.

    La collaboration d'experts de l'histoire de l'art, de la poésie et du vitrail : Paule Amblard, historienne de l'art spécialisée dans l'art et la symbolique du Moyen-Âge, Jean-Yves Masson, traducteur, poète et professeur de littérature comparée à la Sorbonne, Flavie Vincent-Petit, restauratrice et créatrice de vitraux.

    Une rencontre qui allie plaisir des yeux, du coeur et de l'esprit !

  • Les contes de Perrault illustrés par l'art brut

    Charles Perrault

    • Diane de selliers
    • 22 Octobre 2020

    L'intégralité des Contes de Charles Perrault.
    Un terrible loup dévore sans état d'âme la grand-mère et le Petit Chaperon rouge, des bûcherons abandonnent leurs sept garçons dans la forêt, un homme à la barbe bleue terrifie les habitants de son pays, une jeune fille se désole de ne pouvoir aller au bal. Notre édition rassemble les trois contes en vers : Griselidis, Peau d'Âne et Les Souhaits ridicules, et les huit Histoires ou contes du temps passé, avec des moralités : La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître chat ou Le Chat botté, Les Fées, Cendrillon, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet.

    Le brut et le merveilleux.
    En écho à la symbolique des Contes, la force et la pureté des 130 oeuvres que nous présentons dans cet ouvrage sont au service de l'expression des sentiments humains. Nées dans l'esprit de personnalités singulières à l'imagination sans bornes, animées par la nécessité de créer, éloignées des conventions académiques et peu soucieuses de reconnaissance, ces oeuvres sont un cri. Elles portent aujourd'hui le nom d'art brut, notion définie par Jean Dubuffet en 1945. Aloïse Corbaz, August Walla, Adolf Wölfli, Scottie Wilson, Henry Darger, Fleury Joseph Crépin et les 80 autres artistes présents dans ce livre inventent des oeuvres d'art spontanées, tantôt brusques, tantôt romanesques, toujours époustouflantes, dans lesquelles la féerie et la terreur des Contes sont omniprésents.

    Le regard de spécialistes.
    Bernadette Bricout, professeur de littérature orale à l'Université de Paris, et Céline Delavaux, spécialiste de l'art brut, accompagnent cette lecture par leurs introductions. Elles révèlent le sens des Contes et les liens intimes entre art brut et merveilleux.

  • Lorsque Shakespeare rêvait de Venise...
    Depuis Londres, le célèbre dramaturge anglais est fasciné par la Sérénissime, qui devient l'écrin dans lequel se déroulent deux pièces : d'un côté, la plaisante et acerbe comédie du Marchand de Venise (1596), de l'autre le drame d'Othello ou le Maure de Venise (1604), l'une de ses plus sombres tragédies.

    Une mise en scène et un décor prestigieux.
    De paysages en portraits et scènes de vie quotidienne, ce sont 250 peintures de la Renaissance vénitienne qui viennent illustrer les deux pièces de Shakespeare : chefs-d'oeuvre des frères Bellini, de Carpaccio, Giorgione, Titien, Tintoret, Véronèse, ainsi que de peintres moins connus. Un cadrage serré sur des détails de peintures monumentales permet au lecteur de redécouvrir certains chefs-d'oeuvre, tandis que les atmosphères créées par les tableaux renforcent la dramaturgie et la couleur des pièces.

    Une théâtralité sublimée.
    Notre édition présente la traduction de Jean-Michel Déprats réalisée pour la Bibliothèque de la Pléiade. Le traducteur s'attache à restituer la prose de Shakespeare dans toute sa vivacité. L'acteur et metteur en scène Denis Podalydès souligne dans sa préface la justesse du travail d'édition qui se joue dans Shakespeare à Venise : les pièces s'animent et stimulent l'imagination du lecteur.

    Un souffleur éclairé.
    Michael Barry, historien de l'art passionné par la transversalité culturelle, orchestre avec finesse cette découverte de la Venise rêvée par Shakespeare. Auteur de deux introductions et de vingt intermèdes qui rythment les pièces, ce professeur de l'université de Princeton tisse tout au long de l'ouvrage un lien profond entre l'univers du dramaturge et celui de la peinture vénitienne.

    L'Art et le Rêve.
    Shakespeare à Venise est un rêve en soi. Entrelacer les figures de Shakespeare et de Venise, au-delà de la rencontre entre le théâtre élisabéthain et la peinture de la Renaissance vénitienne, permet de vivre la fiction théâtrale au coeur de l'une des plus belles villes du monde, dans cet ouvrage somptueusement illustré.

    Alliant la poésie, l'art et le rêve, Shakespeare à Venise couronne vingt-cinq ans d'édition exigeante et passionnée consacrée à la littérature, à l'art et à la beauté.

  • Bestiaire médieval

    Christian Heck

    • Citadelles & mazenod
    • 5 Septembre 2018

    Le livre Les animaux occupaient une place centrale dans la société médiévale. Ce livre propose de visualiser cette présence animale au Moyen Âge à travers les représentations que l'on en trouve dans l'enluminure.  La richesse matérielle, ornementale et iconographique  de ce mode d'expression artistique en fait le témoin privilégié de son époque dont il est également emblématique entre tous les arts.  Ce livre est richement illustré de plus de six cents reproductions d'enluminures peintes durant tout le Moyen Âge dans sa plus large acception (du IVe  au début du XVIe  siècle). Nombre d'entre elles qui sont encore inédites ou très peu connues en dehors du cercle des spécialistes, se verront ainsi mises en lumière et portées à la connaissance d'un plus grand nombre d'amateurs. Ces derniers trouveront dans cet ouvrage de nouvelles clefs de lecture du bestiaire de l'art médiéval, comme de la vision du monde qu'il exprime.

     

  • Contes illustrés

    Evanghelia Stead

    • Citadelles & mazenod
    • 18 Octobre 2017
  • Esprit parmi les plus créatifs du XXe siècle, Walt Disney a élaboré un univers imaginaire unique et inégalé. Peu de classiques du 7e art ont autant révolutionné la narration cinématographique et enchanté des générations successives sur tous les continents que son incroyable collection de dessins animés.

    Dans cet ouvrage TASCHEN, premier volume d'une des publications illustrées les plus complètes sur les dessins animés Disney, quelque 1500 images et des essais signés par d'éminents spécialistes de Disney nous transportent en plein coeur du studio à l'époque de son « âge d'or de l'animation ». Ce livre de référence retrace la fabuleuse épopée de l'animation Disney : le muet, puis le premier long-métrage, Blanche-Neige et les sept nains (1937), l'expérimental et novateur Fantasia (1940), et ses derniers chefs-d'oeuvre, Winnie l'Ourson et l'arbre à miel (1966) et Le Livre de la jungle (1967).

    Grâce à des recherches approfondies dans les collections historiques de la Walt Disney Company et dans des collections privées, l'éditeur Daniel Kothenschulte s'appuie sur les précieuses peintures concept et les story-boards pour dévoiler le processus de fabrication de ces chefs-d'oeuvre de l'animation. Les magistrales planches d'assemblage des cellules fournissent des illustrations très détaillées de scènes restées célèbres, tandis que de rares clichés pris par les photographes de Disney et des extraits des conférences de rédaction entre Walt et son équipe permettent une incursion privilégiée dans le processus créatif de l'illustre maison.

    Un chapitre est consacré à chacun des grands films d'animation réalisés du vivant de Walt, dont Pinocchio, Fantasia, Dumbo, Bambi, Cendrillon, Peter Pan, La Belle et le Clochard et Les 101 Dalmatiens, sans oublier les trésors plus confidentiels comme les courts métrages expérimentaux de la collection Silly Symphonies et les films musicaux à épisodes comme La Boîte à musique et Melodie Cocktail, sous-estimés, qui ont tous bénéficié de la même attention et des mêmes recherches méticuleuses. Un grand nombre de projets inaboutis, parmi lesquels une proposition de suite pour le légendaire dessin animé musical Fantasia ou un hommage à Davy Crockett par le peintre Thomas Hart Benton, figurent aussi dans le livre aux côtés d'oeuvres originales rarement vues. Au fil des pages, les contributions d'experts reconnus comme Leonard Maltin, Dave Smith, Charles Solomon, J.B. Kaufman, Russell Merritt et Brian Sibley racontent la fabrication de chaque film.

    Conscients que le style Disney est l'oeuvre d'un travail collectif autant que du maître lui-même, les auteurs des Archives des films Walt Disney remercient les remarquables dessinateurs et designers qui ont influencé le style du studio, notamment Albert Hurter, Gustaf Tenggren, Kay Nielsen, Carl Barks, Mary Blair, Sylvia Holland, Tyrus Wong, Ken Anderson, Eyvind Earle et Walt Peregoy.

  • L'art du cinéma

    Jean-Michel Frodon

    • Citadelles & mazenod
    • 1 Octobre 2014

    L'art du cinéma raconte de manière synthétique et accessible l'immense aventure d'une technique et d'un loisir inventés à la fin du XIXe siècle et devenus un mode d'expression à part entière. Un art riche de la diversité des grands auteurs qui l'ont mis en oeuvre, témoin des grandes mutations historiques, traduction par les images et les sons, des réalités et des imaginaires d'un monde en expansion perpétuelle.
    Attentif aux créateurs et aux styles aussi bien qu'aux enjeux économiques, techniques et sociologiques qui travaillent le cinéma, le stimulent ou le perturbent, cet ouvrage accompagne les tribulations d'un art qui n'aura cessé d'être contemporain, au prix d'une constante réinvention de lui-même, à Paris et à Berlin, à Los Angeles et à Moscou, mais aussi en Chine, en Inde et en Amérique latine, dans le creuset du grand spectacle comme aux limites des recherches esthétiques les plus innovantes.

  • L'abstraction

    ,

    • Citadelles & mazenod
    • 14 Avril 2021

    L'émergence de l'abstraction au début du XXe siècle a mené à un changement total de paradigme. Cet ouvrage vise à retracer l'épopée de ces oeuvres qui s'émancipent du réel et la rupture majeure qu'elles provoquent dans l'histoire de l'art.
    Ni absence du monde, ni sacrifice de la signification, l'abstraction vise un langage universel, en lien étroit avec les mutations technologiques de la société portées par les nouveaux médias, de la photographie au cinéma jusqu'à la vidéo et la révolution des cultures numériques.
    Ce champ élargi des pratiques de l'art abstrait oblige à repenser la géographie globale de son histoire et de ses développements, en prenant en compte les circulations mondiales de cette aventure de l'esprit et des formes.
    Des aquarelles de William Turner aux expérimentations cybernétiques dans l'art contemporain, ce voyage en abstraction montre à l'échelle internationale - de l'Europe au Japon en passant par l'Amérique latine et les États-Unis - la pluralité des formes, des pratiques et des concepts qui ont nourri cette quête.

  • Vincent Van Gogh ; les lettres

    Collectif

    • Actes sud
    • 14 Octobre 2009

    Cette édition monumentale de la correspondance de Vincent van Gogh conclut quinze années de recherches entreprises par le Van Gogh Museum à Amsterdam et le Huygens Institute à La Haye. En 6 volumes, elle reprend l'intégralité de la correspondance de Van Gogh, à savoir 819 lettres rédigées de sa main et 83 de proches (Théo van Gogh) ou d'amis peintres (Gauguin, Signac et d'autres). Van Gogh accompagnait souvent ses lettres de croquis ou de dessins, et les truffait de références aux artistes les plus divers. Chaque oeuvre mentionnée est reproduite, celles de Van Gogh et celles qui l'ont inspiré, soit un ensemble de 4300 reproductions.
    Une étude abondante et fouillée pour mieux connaître la vie et l'oeuvre d'un artiste d'exception.

  • Le livre d'heures de Jeanne de France

    ,

    • Citadelles & mazenod
    • 21 Octobre 2015

    Les éditions Citadelles & Mazenod vous présentent une entreprise de bibliophilie exceptionnelle : l'édition inédite du Livre d'heures de Jeanne de France (vers 1450), acquises par la Bibliothèque nationale de France en 2012 et classé Trésor national (département des manuscrits, cote NAL 3244).

    Véritable livre d'éducation religieuse qui nous plonge au coeur de la piété, tour à tour joyeuse et quelque peu macabre, de la fin du Moyen-Âge, ce ravissant livre d'heures fut offert pour sa confirmation à une jeune princesse - sans doute une nièce du poète Charles d'Orléans -, vers 1450. Il appartint par la suite à une des filles de Charles VII, Jeanne de France, ducheesse de Bourbon, qui tenait avec son époux une cour lettrée à Moulins, en Bourbonnais.

    Sa trentaine de peintures à pleine page, ses marges décorées d'une luxuriance de feuilles, de fleurs, d'oiseaux et de grotesques sont l'oeuvre la plus originale et la plus aboutie du Maître de Jouvenel des Ursins, un des meilleurs enlumineurs du milieu du XVe siècle. Il s'assura pour l'occasion la collaboration d'un jeune peintre tout juste revenu d'Italie, et promis à un grand avenir, Jean Fouquet.

    Dans son élégante simplicité, ce petit livre d'heures témoigne de l'extrême raffinement des cours princières, à la fin du Moyen Âge.

    Cette édition en "quasi-originale" a fait l'objet de nos plus grands soins afin d'être la plus fidèle à la préciosité du manuscrit. Ses 336 feuillets (soit 672 pages enluminées) ont été traités manuellement pour en sélectionner les ors et les argents qui sont restitués par un procédé sophistiqué de dorure à froid. Les couleurs ont fait l'objet d'une minitieuse attention pour rendre l'éclat et les nuances de la pigmentation originale, ainsi que la finesse du dessin.

  • La tapisserie de Bayeux

    ,

    • Citadelles & mazenod
    • 6 Novembre 2019

    La Tapisserie de Bayeux relève de deux "miracles" : son exceptionnelle richesse visuelle et son remarquable état de conservation près d'un millénaire après sa réalisation. Longue de près de 70 mètres, elle appartient aux histoires nationales de la France et de l'Angleterre, et figure depuis 2007 au registre "Mémoire du monde" de l'Unesco.
    Entièrement brodée à l'aiguille en fils de laine colorés, elle relate la conquête du royaume d'Angleterre par le duc Guillaume de Normandie en une longue succession d'images, ce qui fait d'elle "l'ancêtre" de la bande dessinée. Beaucoup d'encre a coulé, mais les interrogations que suscitent son contexte de création et ses significations restent, aujourd'hui encore, énigmatiques. Le livre de commentaires que nous proposons permet notamment de faire le point sur l'état actuel des recherches, tandis que le leporello invite à se perdre dans l'observation minutieuse et passionnante de cette somptueuse Broderie.

    Une boîte en tissu avec marquage et illustration couleur de 31,5 x 29 x 9 cm, regroupant :
    - Un dépliant de la Tapisserie : leporello (livre-accordéon) de 32,10 mètres de longueur sur 27,5 cm de hauteur, soit 107 volets dépliants, 46% de la taille de l'original, relié en toile avec couverture illustrée.
    - Un livre de commentaires : 30 x 27,5 cm, 256 pages et 130 illustrations couleur, relié en toile avec couverture illustrée.

  • Le rêve dans le pavillon rouge

    Cao Xue Qin

    • Citadelles & mazenod
    • 6 Novembre 2019

    Le Rêve dans le pavillon rouge a été rédigé par Cao Xueqin au XVIIIe siècle, sous le règne de l'Empereur Qianlong, de la dynastie Qing.
    Ce roman-fleuve de 120 chapitres retrace la vie de plusieurs familles aristocratiques chinoises, et en particulier celle du clan Jia. Le récit se déroule principalement dans un vaste jardin aux multiples paysages aménagé par les Jia pour recevoir dignement la concubine impériale. Le "pavillon rouge" désigne le gynécée, l'ensemble des appartements intimes des femmes ; cette couleur, qui décorait les riches résidences, symbolise par ailleurs le luxe et le bonheur.
    Cette édition propose les 230 peintures de l'artiste Sun Wen (XIXe siècle) accompagnées de notices descriptives du livre originel. De la noblesse aux servantes et serviteurs, en passant par les bonzes et les commerçants, les images offrent une description précise de la vie quotidienne et sociale, détaillant les repas, divertissements et cérémonies qui animaient les journées des grandes famills mandchoues dans la Chine impériale.

  • Terre Sainte ; Egypte et Nubie

    David Roberts

    • Citadelles & mazenod
    • 22 Octobre 2014

    Le 31 août 1838, le peintre écossais David Roberts embarque à destination d'Alexandrie, parcourt le Nil et ses grands sites antiques, de Gizeh à Abou Simbel en passant par Louxor; puis il oriente ses pas vers la Syrie, en passant par Pétra et Jérusalem avant de regagner l'Angleterre par Beyrouth. De ce long périple de onze mois, il rapporte 272 magnifiques aquarelles qui confirment ses talents de dessinateur et son insatiable curiosité pour ces paysages exotiques et leurs trésors patrimoniaux.
    Ces oeuvres lithographiées donnent lieu à l'une des plus prestigieuses entreprises éditoriales du XIXe siècle. De 1842 à 1849 paraissent 6 volumes au format in-folio, comprenant 247 planches en couleur accompagnées des textes de William Brockedon et Georges Croly. La qualité des lithographies qui préserve remarquablement les nuances et la fraîcheur des teintes aquarellées originales, assure un vaste succès à la publication et assoit la renommée internationale de Roberts.
    La présente édition restitue avec soin ce monument récit de voyage en images, accompagné pour la première fois de l'intégralité des textes traduits en français. Cet ouvrage de bibliophilie unique témoigne de la fervente passion orientale qui a nourri les artistes du XIXe siècle, dont David Roberts est l'une des plus illustres références.

  • Harry Potter ; le grand livre pop-up de Poudlard

    Collectif

    • Gallimard-jeunesse
    • 15 Novembre 2018

    Un magnifique pop-up de grand format (110 x 80 cm), à feuilleter comme un livre classique duquel surgissent d'ingénieuses animations, ou à déployer entièrement pour former une carte géante de Poudlard. Un trésor d'ingéniosité et un objet collector pour redécouvrir les lieux mythiques de la plus célèbre des écoles de sorcellerie.

empty