Tels Quels, vos derniers achats.

  • 15 juin 1815. Tandis que les troupes de Napoléon sont en marche, la jeune Sophie Trenchard ne peut cacher sa joie. Issue d'une famille d'intendants, la voilà invitée au bal de la duchesse de Richmond, l'évènement qui réunit la plus brillante société de Grande-Bretagne à Bruxelles. Elle espère surtout y croiser le beau Edmund Bellasis, le meilleur parti du moment. Mais la soirée est interrompue par l'annonce d'une bataille imminente : Waterloo. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard se sont installés à Belgravia, bastion londonien de l'aristocratie. Mais un scandale passé menace leur insolente réussite...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce livre analyse les difficultés d'ordre psychologique, affectif et rela- tionnel auxquelles peuvent être confrontés tous les travailleurs, quelles que soient les entreprises dans lesquelles ils sont acteurs.
    Il entend donner ou redonner sa place réelle et légitime à ce qui fait la dignité de tout Homme au travail : son intelligence, son affectivité, ses capacités relationnelles.
    Trois thèmes sont abordés successivement et illustrés par des cas concrets :
    - la souffrance au travail, clarifications au regard du vécu quotidien des évolutions organisationnelles ;
    - la compréhension et la prévention des risques des conduites suici- daires ;
    - le rôle des différentes instances et des acteurs au sein de l'entreprise pour prévenir les risques psychosociaux.
    Ces éléments permettront de prendre le temps de réexaminer les pra- tiques sociales, syndicales et patronales. Cette démarche facilitera une meilleure prise en charge des vécus au travail, un changement des orga- nisations du travail et s'inscrira pleinement dans une politique de santé publique.

  • Tout en répondant scientifiquement à la question Comment voit-on ?, Platon et Aristote abordent la question plus fondamentale : Qu'est-ce que voir ? Au-delà des conceptions épistémologiques se dessine ainsi la présence d'une lumière divine.

  • L'art de la mémoire, le territoire et l'architecture Sébastien Marot Collection
    Penser l'espace Format : 150 x 210 mm 112 pages, 150 illustrations 12  ? Broché
    ISBN : 978-2-915456-58-5 Office : mars 01 Dans cet ouvrage, Sébastien Marot
    s'emploie à forger la notion de « suburbanisme », un néologisme un peu ingrat
    qui désigne un tiers état du territoire, quelque chose entre la ville et la
    campagne. Il en désigne comme opérateur principal l'architecte paysagiste,
    qu'il situe entre le concepteur d'espaces urbains et le paysan aménageur. Il
    révèle une transformation majeure dans l'élaboration des milieux bâtis ou
    espaces aménagés, un renversement de perspective. Ce n'est plus le programme
    mais le site qui est la condition préalable de toute conception. La mise en
    place de cette démarche alternative fait du paysage l'élément initial et
    régulateur du projet. Ce faisant les nouveaux aménagements ou interventions
    s'élaborent d'abord à partir de la géographie et de la mémoire du site. Il
    revient alors au concepteur de faire valoir toutes les potentialités de ce
    territoire dans la négociation avec les commanditaires pour produire l'espace
    public urbain et périurbain. Le large débat s'appuie sur quatre axes
    principaux, articulant passé et présent, passant de l'architecture de la ville
    au territoire de la ville. Le premier volet est un livre publié en 1966 par
    l'historien anglais d'idées Frances Yates. Le deuxième est une métaphore forgée
    en 1930 par Sigmund Freud. Le troisième est un compte tenu par l'artiste
    américain Robert Smithson d'une banlieue de marche en 1967. Le dernier volet
    est un petit parc, conçu par l'architecte Georges Descombes dans une banlieue
    de Genève dans les années 1980. Tous les volets sont rassemblés dans un
    argumentaire cohérent qui éclaire la pratique contemporaine. Sébastien Marot
    est philosophe, maître-assistant à l'École d'architecture de Marne-la-Vallée et
    professeur invité à la chaire de paysage de l'École polytechnique fédérale de
    Zurich. Il a été le créateur et rédacteur en chef de la revue Le Visiteur et
    s'est occupé de la publication des textes d'André Corboz Le territoire comme
    palimpseste. Liens avec d'autres ouvrages de la Villette : Mouvance II,
    Augustin Berque Jardins et paysages, une anthologie, Jean-Pierre Le Dantec
    Densité, Cahier de l'école de Blois n°6

  • Après la première guerre punique, Carthage est ruinée et ne peut plus payer ses mercenaires, qui décident de se révolter. Au milieu des désordres et des massacres, Mathô, le chef des rebelles, s'éprend de Salammbô, la fille du suffète Hamilcar...
    Projet à la fois novateur et scandaleux, Salammbô mêle mysticisme et érotisme dans une épopée grandiose. Grâce à une érudition syncrétique, Flaubert réinvente d'une main de maître une civilisation, imagine une vie politique et religieuse, et fait surgir le mirage d'une cité disparue. Entre romantisme et symbolisme, l'Orient barbare et rutilant de ce roman fascinera des générations de lecteurs.

  • Après la première guerre punique, Carthage est ruinée et ne peut plus payer ses mercenaires, qui décident de se révolter. Au milieu des désordres et des massacres, Mathô, le chef des rebelles, s'éprend de Salammbô, la fille du suffète Hamilcar...
    Projet à la fois novateur et scandaleux, Salammbô mêle mysticisme et érotisme dans une épopée grandiose. Grâce à une érudition syncrétique, Flaubert réinvente d'une main de maître une civilisation, imagine une vie politique et religieuse, et fait surgir le mirage d'une cité disparue. Entre romantisme et symbolisme, l'Orient barbare et rutilant de ce roman fascinera des générations de lecteurs.

  • Écrit dans la Russie des années 1920, ce livre témoigne de la richesse des recherches marxistes qui se développent. Avec le Hongrois Georg Lukács, l'Allemand Karl Korsch ou encore le juriste soviétique Evgeny B. Pasukanis, Isaak I. Roubine est un de ceux qui entendent réactiver la tradition critique du marxisme contre, notamment, sa version « scientiste » issue de la 2e Internationale.

    S'appuyant sur une connaissance encyclopédique de Marx, l'auteur met en évidence la nécessaire articulation entre la théorie du fétichisme de la marchandise, considérée comme la « théorie générale des rapports de production de l'économie marchande-capitaliste », et la théorie de la valeur.

    Cette réinsertion du « fétichisme » (considérée jusque-là comme une digression littéraire ou métaphysique) au coeur même de la théorie marxiste permet à Isaak I. Roubine de mettre au premier plan la structure des rapports de production et d'envisager de façon tout à fait nouvelle les rapports entre valeur et travail. L'ouvrage offre ainsi une analyse des concepts fondamentaux travail abstrait, travail qualifié, travail socialement nécessaire, travail productif.

    Isaak I. Roubine va disparaître dans les purges staliniennes et son livre ne sera plus réédité en URSS. À l'Ouest, il ne sera accessible qu'en 1972, aux États-Unis. C'est cette édition américaine qui sera utilisée pour une édition allemande puis française, en 1977, chez François Maspero.

    Dans sa préface, Antoine Artous, qui a notamment publié Le Fétichisme chez Marx (Syllepse, 2006), montre comment la «redécouverte » de ce livre s'est inscrite dans les débats des années 1960-1970 sur la théorie de la valeur, débats qui conservent toute leur actualité à notre époque où se combinent modernisation accélérée du procès de production et crise profonde du système capitaliste.

  • LE CHEF DES CROCS tient désormais en otage Aïli, la soeur de Rei, et Mamiya, qui s'est fait passer pour la fiancée de Ken. Afin de sauver l'une d'elle, Hokuto et Nanto vont devoir s'affronter à mort...

  • 95 poèmes

    Edward Estlin Cummings

    E. E. Cummings est l'un des poètes américains les plus importants du XXe siècle. Il a expérimenté de façon radicale la forme du poème, inventant une nouvelle langue (emploi peu orthodoxe des majuscules, de la ponctuation, utilisation avant-gardiste des conventions syntaxiques et de la typographie). Au-delà de sa modernité évidente, sa poésie n'en appartient pas moins à une vieille tradition poétique (usage fréquent par exemple du sonnet). Une poésie qui traite des thèmes de l'amour et de la nature, mais aussi des relations entre l'individu et la société ou le monde.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Encouragé par le succès rencontré par son livre Comment il ne faut pas jouer aux échecs paru en 1931, Eugène Znosko-Barovsky se remit à l'ouvrage en 1933 en décidant cette fois de consacrer son talent de joueur d'échecs et de pédagogue au domaine des ouvertures d'échecs. Tout comme dans sa précédente publication, l'objectif d'E. Znosko-Borovsky n'est pas de compiler des listes de coups, mais de proposer une approche fondée sur la compréhension plutôt que sur la mémorisation, eu égard à l'adage qui fit le succès de son livre précédent : Les échecs sont un jeu de compréhension et non un jeu de mémoire . Pour ce faire, E. Znosko-Borovsky va s'appliquer à mettre en perspective les ouvertures par rapport aux principes stratégiques fondamentaux. En un mot, il va s'efforcer de révéler les idées sous-jacentes aux différentes manières de débuter une partie d'échecs. Ainsi, outre le fait d'être un manuel d'apprentissage des différentes ouvertures, le présent ouvrage d'E. Znosko-Borovsky est-il également un traité où le lecteur approfondira ses connaissances de la stratégie échiquéenne. Cette édition augmentée, dont la traduction a été entièrement revue et enrichie de très nombreux diagrammes, met particulièrement en valeur la richesse pédagogique de l'oeuvre d'E. Znosko-Borovsky. Un ouvrage particulièrement recommandé pour tout joueur dont le classement Elo est inférieur à 1900 points.

  • Quand le maître Eugène Znosko-Borovsky, champion de Saint-Pétersbourg, blessé de la Grande Guerre, déposa ses valises en France en 1920, il emportait dans celles-ci quelques-uns des secrets échiquéens les mieux gardés de la Grande Russie d'avant la révolution d'Octobre que lui avaient transmis les maîtres Emanuel Schiffers, Stepan Levitsky et autres Mikhaïl Tchigorine.

    Doté de nombreux talents et d'une vaste culture, E. Znosko-Borovsky fut à la fois joueur d'échecs de très haut niveau, professeur, écrivain, ainsi que critique musical et théâtral. Il révéla les secrets échiquéens russes dont il était le dépositaire dans de nombreux ouvrages qui rencontrèrent un grand succès entre les années 1930 et 1950.

    Le premier de ces best-sellers est "Comment il ne faut pas jouer aux échecs". Rédigé en 1931, cet ouvrage devint tout de suite un classique de la littérature échiquéenne, ce qu'il demeure toujours de l'autre côté de la Manche.

    Cette édition augmentée, dont la traduction a été entièrement revue et enrichie de très nombreux diagrammes, met particulièrement en valeur la richesse pédagogique de l'oeuvre d'E. Znosko-Borovsky.

    Un ouvrage d'initiation à la stratégie échiquéenne particulièrement recommandé pour tout joueur dont le classement Elo est inférieur à 1700 points.

  • La légende urbaine voudrait que Leonardo DiCaprio ait enchaîné trente-deux conquêtes - toutes de sublimes top models - mais sans tomber amoureux d'une seule. Faut-il en chercher les raisons dans les arcanes de la société de consommation et sa propension au narcissisme ? Dans les lois de la biologie ? Ou, tout bêtement, dans le fait que ce cher Leo ne soit pas encore tombé sur la bonne ? Et nous, dans tout ça, sommes-nous, comme lui, des complexés de l'engagement ? Liv Strömquist, que l'on ne présente plus, a choisi d'intituler sa nouvelle bande dessinée La rose la plus rouge s'épanouit, en référence et hommage à un vers de la poétesse américaine féministe Hilda Doolittle (H.D.) qui, dans sa vie comme dans ses écrits, prônait des amours libérées. Une nouvelle occasion pour elle de disséquer les comportements amoureux à l'ère du capitalisme tardif et de les interroger : comment maîtriser les élans du coeur ? Que faire en cas de chagrin d'amour ? Pourquoi les histoires d'amour finissent-elles mal, en général... ? Et pourquoi certaines personnes papillonnent-elles sans jamais se poser ? Avec sa pertinence et son humour habituels, l'auteure entrechoque les références attendues et d'autres qui le sont moins - entre Beyoncé, les Schtroumpfs, des acteurs de télé-réalité, Jésus ou encore des sociologues... - pour sonder les coulisses de la passion. Savez-vous que Socrate était un véritable Don Juan avant l'heure, ou bien ce qu'est devenu Thésée, une fois le fil amoureux d'Ariane rompu ? Ou, encore, connaissez-vous Lady Caroline Lamb, ici érigée en modèle, dont les coquetteries avec Lord Byron ont défrayé la chronique de l'époque ? Autant d'exemples qui permettent à Liv Strömquist de dévoiler une véritable anatomie de l'éros en quelques battements...

  • En 2009, Céline Curiol se trouve confrontée à l'étrange sensation d'avoir perdu le goût de vivre, celui de penser, d'imaginer. De ne plus pouvoir réagir. Agir sur son propre corps, le maîtriser. Quelques années plus tard, elle tente de dire et de comprendre comment s'est insinuée en elle cette extrême fragilité physique et psychologique dont elle revisite les strates, désireuse de circonscrire les symptômes de cette maladie appelée dépression, en parler, la nommer ; tant la solitude et le déni qui à l'époque l'entouraient jusqu'à la submerger auraient pu la tuer.  

  • Les deux danseurs et chorégraphes partagent et comparent les conceptions et références qui fondent leur travail artistique respectif.

  • A la fois témoignage autobiographique, documentation sur le processus de création chorégraphique et partitions textuelles, cet ouvrage de la chorégraphe-danseuse américaine est également une réflexion approfondie autour des enseignements du corps. Cette édition augmentée propose un ensemble de documents qui recontextualisent et prolongent le texte original.

    Au milieu des années 1990, Deborah Hay décide d'écrire une liste des enseignements reçus de son corps, ce « maître » auprès duquel elle se met au travail depuis plus de trente ans. La liste constituera la structure de son troisième livre, Mon corps, ce bouddhiste, paru aux États-Unis en 2000. À la fois témoignage sur le quotidien de la chorégraphe-danseuse, recueil de textes partitionnels et espace de réflexion sur sa pratique, cet ouvrage fait aussi le point, de manière plus programmatique, sur les concepts et les prises de position qui servent de moteur à ses expérimentations. En accompagnant la traduction de documents qui contextualisent et prolongent le texte original, cette édition en français se veut autant une porte d'entrée dans le corpus encore à défricher de la chorégraphe, qu'un manuel à l'usage d'une nouvelle génération d'artistes expérimentaux intéressés par le geste littéraire comme processus chorégraphique.

  • Reprendre le pouvoir ; manuel d'émancipation politique Nouv.

    François Boulo est l'une des figures les plus charismatique du mouvement des Gilets jaunes. Ce livre est l'histoire de son combat, depuis la sortie de ce qu'il nomme son « coma politique » jusqu'à ce qu'il enfile le gilet jaune par-dessus sa robe noire.

  • L'écoféminisme en questions : un nouveau regard sur le monde Nouv.

    Qu'avons-nous en commun de plus précieux à préserver si ce n'est la vie et l'habitabilité de cette planète ?
    La pensée écoféministe dénonce la double oppression faite aux femmes et à la nature en pointant une origine commune : le patriarcat capitaliste.
    Inédit sur le plan de l'analyse, en tant que « nouveau récit du monde », l'écoféminisme l'est aussi sur la forme, par ses manifestations dansées, joyeuses et profondément pacifistes.
    - Pourquoi l'écoféminisme rencontre-t-il un tel écho aujourd'hui ?
    - Quelles sont ses luttes emblématiques, ses valeurs, ses rôles modèles, ses modes d'action, ses lieux-culte ?
    À travers cet ouvrage, magnifiquement illustré par Anna Maria Riccobono, Pascale d'Erm présente les « fondamentaux » de l'écoféminisme, ou plutôt des écoféminismes, car il semble que nous soyons nombreux·ses à être écoféministes sans le savoir...
    Et c'est tant mieux, car l'écoféminisme n'est pas seulement « un autre récit possible » de notre capacité à habiter la Terre, c'est la plus belle façon de se réinventer un destin commun sur notre Terre/monde/maison.

  • émotions : les explorer, les comprendre Nouv.

    Elles règnent sur notre monde intérieur et lorsqu'elles prennent le pouvoir, elles perturbent notre vie, parfois de manière démesurée si nous sommes hypersensibles.
    Il y a pourtant de quoi chérir nos émotions. Si nos colères sont immenses, nos joies sont à leur mesure. Et que ferions-nous sans ce feu d'artifice émotionnel qu'est l'amour ?
    En comprenant comment fonctionnent les émotions - l'anxiété, la jalousie et tant d'autres -, nous pouvons en faire des alliées.
    Ce livre poursuit la réflexion du podcast Émotions, qui compte déjà plus de huit millions d'écoutes. Ce que nous ressentons, d'autres l'ont ressenti et le racontent. Des experts sont là pour nous éclairer. C'est comme un guide intérieur, à garder à portée de main. Pour nous rassurer, dans un moment de stress, en lisant les pages sur l'anxiété. Pour prendre le temps d'explorer nos ressentis en profondeur. Pour réconcilier la raison et les émotions. C'est la « révolution du sensible ».
    Un quatuor de journalistes - Cyrielle Bedu, Agathe Le Taillandier, Paloma Soria Brown et Maud Ventura - ont nourri les chapitres de ce voyage lucide et utile au coeur de l'intime. Émotions est à l'origine le podcast créé en 2019 par Louie Media, l'un des studios de podcasts les plus populaires en France, à l'origine de Entre et Ou peut-être une nuit.

  • Les effondrements se multiplient, de plus en plus impressionnants : Babel, le Pôle, Anima... aucune arche n'est épargnée. Pour éviter l'anéantissement total il faut trouver le responsable. Trouver l'Autre. Mais comment faire sans même savoir à quoi il ressemble ? Plus unis que jamais, Ophélie et Thorn s'engagent sur des chemins inconnus où les échos du passé et du présent les mèneront vers la clef de toutes les énigmes.

  • Texte intégral de cette farce, satire de la médecine, qui emprunte beaucoup à l'art de la commedia dell'arte, accompagné d'outils pédagogiques permettant d'en faciliter l'étude et la compréhension : parcours de lecture dans l'oeuvre, étude de la langue classique, des procédés comiques, des personnages et des différents types de comiques, sections art, cinéma et nouveaux médias.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'origine du vent.
    Ils sont vingt-trois, un bloc, un noeud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.
    Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d'un même feu l'aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d'un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d'un pinceau, d'une caméra ou d'une arme...
    Chef-d'oeuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire.

empty